Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du juillet, 2021

Mononcle Molson

Après une fin de saison palpitante et des séries inattendues qui ont réanimé le cœur de nombreux fans du Canadien, de même qu’une société au grand complet en plein déconfinement, il fallait bien que la direction du Tricolore s’enfarge dans une ligne bleue, trébuche et se couvre de ridicule devant ses partisans et le monde entier en repêchant nul autre qu’un jeune criminel.  Comme dans toute bonne religion , catholique entre autres, on minimise le crime commis par ce jeune Ontarien de 18 ans, Logan Mailloux, en parlant de «transgression » et on le change de paroisse. Dans une lettre on ne peut plus insignifiante et vide de sens, le propriétaire du CH Geoff Molson nous révèle à quel point lui et son organisation sportive n’ont absolument rien compris au tremblement de terre provoqué par le mouvement MeToo/MoiAussi au cours des dernières années.  « Les gestes posés par Logan ne reflètent en rien les valeurs de notre organisation et je veux m'excuser pour le grave malaise que cette

Tellement Montréal

Le sentez-vous, vous aussi, ce retour presque complet à la normale ? Ou n’est-ce qu’un mirage estival ? De quessé, on va encore payer le prix à la rentrée ?  Back to life, back to reality  Depuis l’injection de cette deuxième dose du vaccin (Alléluia), plusieurs d’entre nous respirons un peu mieux et un peu plus – sauf mes voisins antivaccins, mais on y reviendra un autre tantôt. Même que ce serait un excellent moment pour le directeur de la Santé publique Horacio Arruda de se lâcher lousse, de se trémousser un brin et de nous faire une belle danse de célébration, maintenant que les vaccins sont disponibles, du moins dans les pays riches – ( L’Horacio Show: la danse de l’inconscience ).  Apparaissent ainsi dans la ville, depuis quelques semaines, plusieurs signes de ce retour graduel à la normale, de cette vie enfin déconfinée : les restos montréalais sont ouverts, les terrasses pas mal bondées, le trafic et le bruit ont nettement augmenté, il y a toujours du monde partout qui m’énarve

La religion CH (2)

Oubliez les thèses doctorales sur le hockey niant l’existence d’une religion sportive pour parler plutôt d’un « système de croyances » – (Lire Le hockey comme dernier bastion de la masculinité virile , Le Devoir , 30 juin 2021). Certains chercheurs semblent beaucoup trop près de leur sujet, impliqués ou concernés, pour être complètement objectifs.  Dans les faits et la réalité, loin du champ des études supérieures, de la «masturbation mentale» académique de haut calibre et des thèses de « 400 pages savantes » sur le hockey, c’est le peuple qui décide. Et pour bien des gens sur le terrain, ce « système de croyances » en les Canadiens de Montréal n’est autre chose qu'une véritable religion.  « Ô Saint-Maurice »  Il n’y a pas de dieu dans le hockey, vous dites ? Foutaise. Il y a des dieux et des saints. Pour preuve, on retrouve ces temps-ci, dans Hochelag, juste en face de la Place Valois, à côté de l’épicerie, une magnifique statue en bois qui sert également de lieu de culte, de ra

Sans oui, c'est non

Même libéré de prison, Bill Cosby demeure un violeur. C’est un fait établi hors de toute doute raisonnable. Sa condamnation pour agression sexuelle est annulée, mais le crime, lui, a bel et bien eu lieu.  Aujourd'hui âgé de 83 ans, Bill Cosby demeure et mourra en tant qu’agresseur sexuel reconnu, un minable personnage, un homme pervers qui droguait des femmes afin de les agresser en toute tranquillité, les violer - ( Agresser la femme qui dort ). À lire : Bill Cosby’s Release From Prison, Explained , New York Times, 1er juillet 2021 ; La condamnation de l'acteur Bill Cosby pour agression sexuelle annulée , Radio-Canada, 30 juin, 2021.  -----  Photo : S. Marchand, « Sans oui, c’est non », graffiti dans Hochelag, Montréal, 18 juin 2021.