Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du septembre, 2022

La flamme indépendantiste

On nous répète ad nauseam , depuis quelque temps, que les Québécois sont rendus « ailleurs », qu’ils ne veulent plus entendre parler d’indépendance, qu’ils ont « d’autres priorités ». On ignore qui, exactement, en est arrivé à ce constat, d’une part, et, de l’autre, où se trouve cet « ailleurs » précisément. Or, une chose est sûre, rien n’est mort.  Non, la flamme indépendantiste n’est pas morte. Elle sommeille en nous tous, indépendantistes. Et bon nombre de Québécois sont encore ici, répondent présents, lèvent la main bien haut sur la question de l’indépendance et n’attendent qu’un vrai mouvement. Plus qu’un simple élan, un mouvement puissant, un soulèvement, une vague haute et forte qui nous portera vers l’atteinte ultime pour notre peuple, notre pays.  «  Notre mouvement est un géant endormi  », affirme le chef du Parti québécois Paul St-Pierre Plamondon dans sa publicité électorale. Il entend le réveiller. Eh bien, allons-y, réveillons-nous, levons-nous. Nous formons tous, chacun

Mode de scrutin : le cynisme de M. Legault

« Y’a personne qui se bat dans les autobus au Québec pour changer le mode de scrutin », affirmait le premier ministre du Québec François Legault, à la 27 ième  minute de son entrevue avec les journalistes de Radio-Canada dimanche dernier .  Vrai.  On ignore quand le premier ministre a pris l’autobus la dernière fois, mais effectivement « la population » ne se bat dans les transports collectifs à ce sujet. On est trop occupés à se rendre à temps au travail.  Or, sans se battre entre nous, « la population » discute toutefois. Et pas seulement « quelques intellectuels », oh que non. Le peuple se parle franchement et se souvient. On se parle entre autres du bon vieux temps. On se remémore les belles promesses et les engagements alors que M. Legault lui-même siégeait dans l’opposition… en 2018. Ce n’est pas si loin que ça.  « La population » se souvient notamment d’un engagement, une entente signée qui plus est, alors que c’était une priorité parmi toutes les priorités, promis par la Coalit